Repousse de cheveux : existe-t-il vraiment une solution

Ad Blocker Detected

Our website is made possible by displaying online advertisements to our visitors. Please consider supporting us by disabling your ad blocker.

Je vais aborder un sujet qui revient sans cesse lorsque l’on perd ses cheveux : c’est de savoir s’il existe une “vraie” solution qui permet une repousse de cheveux ?

Revenons sur quelques chiffres. Tout d’abord il faut savoir que la calvitie due à une alopécie androgénétique (perte graduelle des cheveux due à l’influence des hormones mâles) touche environ 70 % des hommes. C’est la calvitie la plus fréquente, elle se manifeste par une diminution du volume des cheveux,  et touche 70 % des hommes (20 % des hommes entre 20 et 30 ans, la chute de cheveux débutant généralement vers 20 ans et se stabilisant à 30 ans).

Solution miracle pour une repousse de cheveux ?

D’après Angela Christiano, une dermatologue Américaine du Centre médical de Columbia à New York, il sera possible de faire repousser les cheveux sur une personne atteinte de calvitie, du moins c’est ce qu’elle laisse entendre.
L’équipe de ce médecin avait déjà découvert qu’une certaine enzyme permettait de stimuler la croissance d’un cheveu lors d’une maladie auto-immune par exemple. C’était une piste explorée également par d’autres chercheurs.
A ce jour, l’équipe du docteur Christiano affirme que ce traitement présente aussi des effets positifs sur des sujets ‘normaux’ telles que des souris par exemple.

Comment devient-on chauve ?

cycle-cheveu

Telle est la grande question du siècle, enfin du jour pour moi 🙂
Il faut d’abord connaître le cycle du cheveu pour savoir comment devient-on chauve. Tout d’abord, la pousse du cheveu se déroule en 3 phrases qui durent de 2 à 5 ans :

  • la phase de la pousse du cheveu (phase Anagène)
  • le cheveu n’est plus nourri (phase Catagène)
  • fin de vie du cheveu (phase Télogène, chute du cheveu)

Il y a une forme de calvitie qui est très répandue et parait-il est la plus fréquente chez les hommes, il s’agit de l’alopécie androgénétique, en d’autre terme c’est une perte de cheveux héréditaire. Cela est dû au faite que le cheveu reste bloqué en phase finale, la phase que l’on appelle Télogène, ce trouble provoque alors l’incapacité au cheveu de se renouveler et entraîne également une miniaturisation du follicule pileux.
D’après le docteur Christiano, les traitements actuels existant sont uniquement basés et concentrés sur la préservation des cheveux restants, alors que ses recherches portent sur la repousse du cheveu en lui-même.

Une Enzyme qui pourrait faire des miracles

Son équipe de chercheurs essaient certains traitement afin de retrouver une enzyme qui permettrait justement de se focaliser sur la repousse du cheveu.
D’après  une publication datant de 2014, Angela Christiano aurait démontré qu’un traitement par voie orale auraient permis la croissance capillaire chez la souris et chez l’homme.
C’est justement au courant de ces tests que les chercheurs auraient fait une découverte inattendue. En effet, l’enzyme JAK (Janus Kinas), appliqué directement sur la peau d’une souris, aurait permis de faire pousser encore plus de poils que par traitement oral.
En clair, cela permet d’activer la phase de pousse du cheveu, autrement dit, Anagène.test-clinique-souris

Pour en faire la démonstration, les chercheurs ont alors repris l’expérience sur une souris qu’ils ont rasée en partie, notamment au moment ou il était constaté la fin de vie du poil. (Télogène). Il s’avère qu’après quelques jours, les nouveaux poils sont apparus. Cela signifie bien que l’enzyme JAK aurait un pouvoir de stimulant et repousse pour les entraîner en phase Anagène (repousse)
Attention cependant à prendre en compte un élément important, c’est que les souris testées ne souffraient pas d’alopécie.

Sera-t-il possible de vaincre la calvitie ?

Il va falloir prouver que la fameuse enzyme JAK est capable de stimuler le follicule pileux qui est au repos à cause d’une calvitie mais également assurer, chose importante, qu’il n’y ait pas d’effets secondaires, car il faut savoir que ce traitement aurait pour effets secondaires des risques potentiels de cancer, d’infections, d’immunosuppression, des chutes de formulation sanguine.. assure le docteur Christiano.

Il va de soi qu’un traitement miracle n’est pas pour tout de suite, mais les chercheurs sont, semblent-ils, sur de sérieuses pistes qui mèneraient à la guérison de la calvitie. (Source sciencemag)

Si vous envisagez une greffe d’implants capillaires, je vous invite à lire ce guide sur la greffe de cheveux, je le trouve particulièrement bien détaillé et explicite.

8 Comments

  1. Max
    • Romain
  2. Tibo
  3. Danh Sang Sambo
    • Catherine
      • Romain
  4. Annie

Leave a Reply